À propos


CHANSONS D’AMOUR GRECQUES     –    HYMNES ET POEMES GITANS    –     RYTHMES FESTIFS ET SYNCOPES     –     COMPTINES LIBANAISES    –             PAROLES SLAVES SUR SWING MANOUCHE       –      CHANTS REVOLUTIONNAIRES SICILIENS   –   …

Tant que le cœur bat et que les pieds gigotent…

Les musiciens de Mólo Sâyat tendent leurs oreilles vers les traditions musicales d’ailleurs.
Porté par un chanteur polyglotte d’origine libanaise, le répertoire du groupe a établi son camp de base autour de la méditerranée,
sans renoncer à parfois s’enfoncer dans les terres.

Guitares, Violon, Saxophones, Trompette, Clarinette, Contrebasse, Percussions, Oud, Bouzouki, Buzuk, Mandoline, Flûte traversière, Trombone et Batterie
répondent en chœur et à contretemps au Chant.
Pour se retrouver à l’unisson dans un cri multiple.

Le bâton du voyageur au poing

La pluie force parfois des voyageurs à s’abriter sous un même arbre et ainsi faire connaissance. Chacun met alors au sec, sur la plus grosse racine, ce qui de son baluchon peut être partagé. On parle de sa destination et du chemin parcouru. Des conseils, des rires et du vin s’échangent et le temps s’arrête. La pluie tombe parfois au bon moment, irrigue paroles et projets.

Le groupe de musique acoustique apatride Mólo Sâyat n’a pas vu le jour sous un arbre, ni dans une étable, mais il est certainement composé de voyageurs qui se sont trouvés au bon moment et qui ont décidés de faire un brin de route ensemble. Sous l’étendard universel et délavé de la musique.

Cela ne s’est pas fait en un jour, ni en sept, et c’est goutte à goutte que les différents membres ont rejoint la formation, au fil des concerts, des lieux où ils répétaient, vivaient, étudiaient et festoyaient. Petit à petit, comme l’oiseau qui se tricote un bonnet, une énergie et une envie commune s’est épanouie : jouer, ensemble, encore et partout, de ces mélodies qui viennent de loin et transportent.

Ils étaient voyageurs solitaires, la pluie a fait d’eux des frères.